Le château du Schlossberg

Le château du Schlossberg doit son nom à la colline où il a été construit : la butte du Schlossberg, qui domine toute la ville de Forbach.
Il a été fortifié et agrandi par Arnold VI de Sierck, l’homme de confiance du Duc de Lorraine René d’Anjou.

Dès sa prise de possession du château, il améliora la protection de l’enceinte et mis en place une nouvelle porte (3ème porte actuelle). Il fit aussi construire la tour, toujours présente, ainsi que des écuries.

Vue du Burghof depuis la tour du château

Vue du Burghof depuis la tour du château

Le château fût rasé le 14 décembre 1634 au cours de la guerre de Trente Ans. Le roi Louis XIII par l’intermédiaire du maréchal de La Force ordonna sa destruction dans le cadre de la démolition d’une série de châteaux qu’il estimait être une menace pour la présence de la France en Lorraine.

Début 1635, il ne restait plus du château que des ruines.
Au moment de la Révolution, les pierres restantes furent utilisées à d’autres fins après la cession de la colline devenue Montagne de la Fraternité à Pierre Ney.

Le site passa ensuite dans les mains de diverses familles avant d’être racheté par Gustave Adt, important industriel local d’origine allemande qui y entreprit des fouilles historiques.
La tour du Schlossberg est le symbole de la cité forbachoise.

Chateau-depuis-l'hopital-960

La tour actuelle octogonale fût construite en 1891 par l’architecte allemand Paul Tornow sur les vestiges du château.

Haute de presque 28 mètres, elle ne se trouve pas à l’emplacement de l’ancien donjon, mais à celui d’une tour d’angle ronde, la tour rouge, ayant vue sur la Sarre. C’est pourquoi on l’appelle parfois Tour Saareck.

Cette même tour fait partie d’une série d’embellissements architecturaux réalisés durant la période de l’annexion à l’initiative de la famille des industriels Adt, successeurs de Pierre Adt qui s’est retiré à Pont-à-Mousson, propriétaires des cartonneries situées au cœur de la ville.
Endommagée par les combats de la Seconde Guerre mondiale, la tour ne résista pas aux intempéries qui suivirent et dut être restaurée dans les années 1950. Elle a subi depuis cette époque des restaurations successives.

Si vous souhaitez effectuer une visite de la tour, n’hésitez pas à vous mettre en contact avec l’office du tourisme de Forbach pour vous procurer les horaires.

Office du Tourisme de Forbach
Château Barrabino
Avenue Saint-Rémy
57600 Forbach
03 87 85 08 39

X